Aïda ?


Le compositeur ? Giuseppe Verdi.
Le livret ? Antonio Ghislanzoni d’après une intrigue d’Auguste-Édouard Mariette.
La première ? Le 24 décembre 1871 à l’Opéra Khédival du Caire.
L’intrigue ? Au temps des pharaons, relation amoureuse entre une esclave éthiopienne (Aïda) et un officier égyptien (Radamès), contrariée par le conflit armé opposant leurs deux peuples.